Libye

© REUTERS/Hani Amara/Alamy
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Des forces armées affiliées à trois gouvernements rivaux et d’autres groupes armés et milices ont commis des violations graves du droit international et des atteintes aux droits humains, en toute impunité. Toutes les parties au conflit ont mené des attaques aveugles dans des zones densément peuplées, au cours desquelles des civils ont été tués et des homicides illégaux perpétrés. Des milliers de personnes ont été enlevées, arrêtées de façon arbitraire et détenues pour une durée indéterminée par des groupes armés. La torture et les autres formes de mauvais traitements étaient monnaie courante dans les prisons, qu’elles soient contrôlées par des groupes armés, des milices ou les autorités de l’État. Les personnes migrantes, réfugiées ou demandeuses d’asile étaient soumises de façon systématique et généralisée à de graves atteintes aux droits humains aux mains d’agents de l’État, de passeurs et de groupes armés. Les femmes étaient en butte à la discrimination ; leur droit de voyager faisait notamment l’objet de restrictions arbitraires. La peine de mort était maintenue ; aucune exécution n’a été signalée.

Lire la suite

Peine de mort :

Non abolitionniste

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays ou territoire.

Nouvelles

Questions des médias

Yasamin Alttahir

Attachée de presse Moyen-Orient et Afrique du Nord,+44 207 413 5511

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts