Chine: Violations des droits humains au nom de la «sécurite nationale»

Ces informations ont été préparées en vue de l’Examen périodique universel (EPU) de la Chine, qui se tiendra en novembre 2018. Amnesty International y évalue la mise en œuvre des recommandations faites à la Chine lors de son précédent EPU, notamment en ce qui concerne la peine de mort, la ratification des traités relatifs aux droits humains et la coopération avec les mécanismes des Nations unies.

اختيار لغة لعرض التقرير

تنزيل PDF