Yémen : Action complémentaire : Les Baha’is arrêtés arbitrairement doivent être libérés

Le 25 mai, des membres armés des forces houthies ont fait irruption lors d’un rassemblement pacifique de la communauté baha’ie à Sanaa, au Yémen. Ils ont arrêté arbitrairement 17 membres de cette communauté, dont cinq femmes, des défenseur·e·s des droits humains et du personnel humanitaire. Depuis, 11 de ces personnes ont été libérées à la suite de pressions internationales. Six d’entre elles sont toujours détenues de façon arbitraire par les services houthis de sécurité et du renseignement, et privées de leur droit à un·e avocat·e.

Choose a language to view report

Download PDF