Iran : Action complémentaire : Risque élevé d’exécutions en lien avec les manifestations

En Iran, au moins sept personnes sont sous le coup d’une condamnation à mort en lien avec les manifestations d’ampleur nationale, et des dizaines d’autres encourent la peine capitale. Les autorités ont bafoué leurs droits en matière d’équité des procès et ont infligé à nombre d’entre elles des actes de torture et d’autres mauvais traitements, tels que des coups de fouet, des décharges électriques, des menaces de mort et des violences sexuelles. Depuis fin avril, le nombre d’exécutions en Iran a fortement augmenté et, le 19 mai, les autorités ont arbitrairement exécuté Majid Kazemi, Saeed Yaghoubi et Saleh Mirhashemi à Ispahan.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF