CAMPAGNES

Salvador: L’état d’urgence est une grave menace pour les droits humains

Index Number: AMR 29/5576/2022

Le 27 mars 2022, l’Assemblée législative du Salvador a approuvé l’état d’urgence en réaction à la forte hausse du nombre de meurtres liés aux gangs. Depuis, plus de 25 000 personnes auraient été arrêtées et les droits fondamentaux de la population sont gravement menacés. Amnesty International demande au président Nayib Bukele de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme aux violations des droits humains perpétrées dans le cadre de l’état d’urgence et d’élaborer des stratégies de sécurité publique garantissant le respect des droits fondamentaux.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF