Photo by JOAQUIN SARMIENTO/AFP via Getty Images

Colombie. Amnesty International appelle au dialogue avec le gouvernement au sujet de la situation grave des droits humains

Une délégation d’Amnesty International dirigée par sa directrice du programme Amériques, Erika Guevara-Rosas, est arrivée en Colombie afin d’engager le dialogue avec les autorités au sujet de la grave situation des droits humains dans le pays.

« Conjointement avec les victimes de violations des droits humains et d’organisations colombiennes courageuses, nous avons demandé à rencontrer le président Iván Duque et de hauts responsables de son gouvernement, dans l’espoir qu’ils feront preuve de bonne volonté pour faire face sans attendre à la grave crise des droits humains qui secoue le pays, a déclaré Erika Guevara-Rosas.

« Ce sont des questions de vie ou de mort qui touchent des millions de personnes en Colombie. L’impunité pour les violences policières dans le contexte de la répression des manifestations, les conséquences dévastatrices du conflit armé sur les communautés historiquement marginalisées, la situation terrible que subissent les défenseur·e·s des droits humains et les dirigeant·e·s de communautés – la Colombie étant le pays le plus meurtrier au monde pour les défenseur·e·s –, toutes ces questions appellent une réponse déterminée du gouvernement. Nous espérons que le président Iván Duque sera prêt à engager le dialogue et à chercher des solutions. »

Lancement du rapport “Shoot on Sight: Eye Trauma in the Context of the National Strike”

Amnesty International, l’ONG Temblores et le Programa de Acción por la Igualdad y la Inclusión Social (PAIIS) de l’Université des Andes présenteront leur nouveau rapport intitulé “Shoot on Sight: Eye Trauma in the Context of the National Strike” lors d’une conférence de presse vendredi 26 novembre à 10 h (heure locale) au Centro de Memoria Paz y Reconciliación (Carrera 19b #24 – 86, Bogotá).

Pour assister à l’événement, les journalistes doivent s’inscrire ici.