Parlons du OUI

Bienvenue dans la campagne Parlons du OUI. Découvrez cette campagne et comment vous pouvez y prendre part pour aider à changer le monde, une conversation à la fois.

Quel est le problème ?

Si une personne a un rapport sexuel sans y consentir, alors il s’agit d’un viol. C’est aussi simple que cela. Pourtant, à cause de lois archaïques, de mythes généralisés, de stéréotypes de genre et d’attitudes inquiétantes en matière de consentement, les viols continuent.

En Europe, le nombre de viols est effarant. Plus de neuf millions de femmes ont été violées dans l’Union européenne. Une grande partie des viols ne sont pas signalés. Les femmes craignent de ne pas être crues, et la stigmatisation les dissuade de signaler leur viol.

Le consentement sexuel signifie que chaque personne accepte librement de participer. Être silencieux ou ne pas dire non ne revient pas à consentir. L’absence de résistance ou de vêtements ne définit pas le consentement non plus. Cela ne veut pas dire qu’il faut signer un contrat. Le consentement ne doit pas nécessairement être exprimé par des mots, mais il doit être explicite et enthousiaste.

Nous souhaitons changer ce que l’on appelle la « culture du viol » qui banalise, voire justifie le viol dans nos sociétés.

Notre vision

Nous voulons vivre dans une société débarrassée du viol, où chacun·e comprend pleinement ce qu’est le consentement sexuel et où les droits de toute personne à disposer de son propre corps sont respectés et valorisés.

Comment

Le consentement devrait être un sujet simple. Mais il suscite souvent toutes sortes d’émotions et de questions difficiles. Une bonne manière de comprendre le sujet est d’en discuter.

Mener des conversations, face à face, sur les réseaux sociaux ou de toute autre façon, pourrait tou·te·s nous aider à reconnaître et à accepter les sentiments d’autrui. C’est pourquoi nous nous joignons à d’autres personnes dans toute l’Europe pour ouvrir le débat sur le consentement.

Nous souhaitons démystifier les raisons pour lesquelles il peut être difficile, bizarre, embarrassant, honteux, tue-l’amour, excitant, effrayant et déroutant de parler de relations sexuelles et de consentement et de réfléchir à ces questions.

En fin de compte, dans toutes les conversations concernant le consentement, il faut être clair : lorsqu’il s’agit de relations sexuelles, le consentement est essentiel et les limites n’ont rien d’ambigu.

Il est important de mener des conversations sur le consentement, pour susciter un soutien plus large, afin de changer des lois archaïques et de sensibiliser sur les mythes et les stéréotypes qui font obstacle à la justice pour les victimes de viol.

Prenez part à la conversation sur le consentement #LetsTalkAboutYes

Pour faire bouger les choses, nous devons être nombreuses et nombreux à prendre part à la conversation.

Pour vous, que signifie le consentement sexuel ?

  • Créez et partagez des mèmes. Imaginez votre propre contribution pour inspirer d’autres personnes à participer à la conversation. Vous pouvez aborder les sentiments, les obstacles, les motivations et la nécessité du consentement. Créez un mème simple. Par exemple, une image comportant une pensée ou une question à partager (sur des médias comme Instagram) à propos de ce que signifie le consentement sexuel pour vous. N’oubliez de mettre le hashtag #LetsTalkAboutYes. Vous pouvez utiliser différents supports : bande dessinée, illustration, publicité, design graphique, arts numériques ou dessin.
  • Proposez à des artistes, des personnes créatives, des militant·e·s, des personnes en particulier ou des organisations de s’impliquer. Vous connaissez des artistes qui pourraient vouloir contribuer à notre campagne ? Vous comptez des personnes créatives parmi vos proches ? Des militant·e·s, des enseignant·e·s ou des organisations impliquées sur ce sujet ? Faites passer le message, encouragez d’autres personnes à nous rejoindre et à créer de nouvelles contributions.
  • Suivez et rejoignez des conversations en ligne. Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux. Suivez le hashtag #LetsTalkAboutYes, aimez et partagez des contenus concernant le consentement et contribuez à des conversations en ligne lorsque vous le souhaitez.
Merci à Rebecca Hendin pour l’illustration, également présente sur notre compte Instagram Let’s Talk about Yes.