Vignettes Instagram aux couleurs vives comportant le texte « Lets Talk About... » (« Parlons de ») suivi de différents sentiments et pensées comme « Love », « Simple », « Fun » et « Turn off » (« L’amour », « Simple », « Marrant » et « Tue-l’amour »). Texte uniquement. © Amnesty International

Plus d’informations sur la campagne “Parlons du OUI”

Conseils à la création

  • Utilisez une approche telle que « Oui, c’est oui », qui repose sur un consentement enthousiaste. Il s’agit de s’assurer que chacun·e consent avec enthousiasme à la relation sexuelle. La question n’est pas de savoir si une personne dit « non » ou consent sous la pression, mais si elle dit « oui » ou exprime activement, de diverses manières, verbales ou non, son désir d’un rapport sexuel.
  • Illustrez différentes réalités lorsque vous abordez la question du consentement.
  • Vous pouvez parler de consentement sur un ton léger, mais il convient d’être respectueux·euse et de garder à l’esprit que le viol est un crime grave, dont les survivantes restent souvent marquées profondément.
  • Restez simple. Le consentement n’est pas une question complexe.
  • Veillez à ne pas renforcer les stéréotypes de genre et à ne pas utiliser des images sexualisées pour atteindre un public ou capter l’attention.
  • Contribuez à tordre le cou aux stéréotypes nuisibles et aux mythes qui entourent la violence sexuelle. Soyez conscient·e que les messages visant à déconstruire les mythes peuvent provoquer la réaction inverse si vous insistez fortement sur le mythe au détriment de la réalité.
  • Ayez recours à des enquêtes de comportement afin de montrer la réalité. qui est choquante !
  • Montrez-vous accueillant·e et respectueux·euse envers les personnes qui ne comprennent pas la question, mais souhaitent en discuter.
  • Utilisez l’humour, avec respect. Ce qui vous fait sourire ou rire est plus susceptible d’être partagé.
  • Les listes peuvent se révéler très efficaces. Par exemple, https://www.instagram.com/p/B7DtA3rB28O
  • Les contenus pour les réseaux sociaux qui répondent aux normes d’Instagram sont généralement adaptés aux autres plateformes également. En ce qui concerne les images, les animations ou les vidéos, vérifiez en ligne que vous utilisez un format adéquat. Pour une image fixe, si un simple carré fonctionne parfaitement, vous pouvez aussi recourir aux formats paysage ou portrait. Il existe de nombreux guides en ligne. Par exemple : https://later.com/blog/instagram-image-size

Téléchargez notre guide de militantisme qui contient des suggestions détaillées afin d’aider au lancement de conversations sur la question du consentement. Vous y trouverez de nombreuses idées et informations, ainsi que des liens vers d’autres ressources.

Ça se passe en Europe

La campagne Parlons du OUI se décline sous différentes formes dans plusieurs pays européens, notamment :

Belgique (néerlandophone) : https://www.amnesty-international.be/samentegenseksueelgeweld

Belgique (francophone) : amnesty.be/jdiwi et www.amnesty.be/stop-violences-sexuelles

Danemark https://amnesty.dk/emner/lighed/samtykke-lets-talk-about-yes

Italie :https://www.amnesty.it/campagne/iolochiedo/

Pays-Bas : https://www.amnesty.nl/wat-we-doen/campagnes/letstalkaboutyes/overzicht

Norvège : https://amnesty.no/voldtekt

Pologne https://amnesty.org.pl/kampanie/tak-to-milosc/

Espagne : https://www.es.amnesty.org/en-que-estamos/campanas/violencia-sexual/

Suisse : https://www.amnesty.ch/fr/themes/droits-des-femmes/violence-sexuelle/violence-sexuelle

Région : https://www.amnesty.org/fr/latest/campaigns/2020/02/letstalkaboutyes/ et https://www.amnesty.org/fr/latest/campaigns/2018/11/rape-in-europe/

Instagram : https://www.instagram.com/letstalkaboutyes/