• Recherches

Maroc: Les peines d’emprisonnement infligées aux manifestants du mouvement Hirak El-Rif confirmées en appel à Casablanca à l’issue d’un procès entaché d’irrégularités

, N° d'index: MDE 29/0267/2019

La confirmation de la cour d'appel de Casablanca, le 5 avril, des peines allant jusqu’à 20 ans d’emprisonnement infligées à 43 hommes en raison de leur participation au mouvement de protestation du Hirak qui a agité la région du Rif, dans le nord du Maroc, durant l’année 2017, constitue une inquiétante erreur judiciaire, a déclaré Amnesty International le 26 avril. La Cour de cassation, qui est la plus haute juridiction du pays, doit à présent examiner les graves irrégularités qui ont été signalées, et se pencher de façon indépendante et impartiale sur les allégations de torture et d’autres violations du droit à un procès équitable.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?