Rechercher

Fédération de Russie: Une militante des droits humains en résidence surveillée

Index Number: EUR 46/9737/2019

Le 23 janvier, Anastasia Chevtchenko, une militante des droits humains du mouvement Open Russia vivant à Rostov-sur-le-Don (sud de la Russie), a été placée en résidence surveillée. Si elle est déclarée coupable, elle encourt jusqu’à six ans d’emprisonnement. C’est la première fois que les autorités russes engagent une procédure pénale au titre de la loi répressive sur les « organisations indésirables ». Il s’agit d’un précédent inquiétant, qui risque d’ouvrir la voie à des poursuites contre des centaines de membres d’Open Russia à travers le pays. Anastasia Chevtchenko est une prisonnière d’opinion. Elle doit être libérée immédiatement et sans condition.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF