Pérou: Des manifestant·e·s ont été blessés et tués dans le cadre d’une répression violente

Une crise politique de longue date a plongé le Pérou dans un cycle de violence caractérisé par diverses violations des droits humains, en particulier contre des manifestant·e·s à Lima et dans d’autres grandes villes. Cette crise politique s’est intensifiée lorsque le président de l’époque, Pedro Castillo, a annoncé la dissolution du Congrès national le 7 décembre. Des actions de protestation et des flambées de violence continuent à se répandre dans le pays, en signe de protestation contre le Congrès et les nouvelles forces politiques en place.

اختيار لغة لعرض التقرير

تنزيل PDF