L’athlète et militant Colin Kaepernick reçoit le prix Ambassadeur de la conscience d’Amnesty International

Je partage ce prix avec les innombrables citoyens de par le monde qui combattent les violations des droits humains commises par des policiers et dénoncent leur utilisation de la force excessive et répressive.

Colin Kaepernick

S’agenouiller

Lors de matchs de préparation de la saison 2016 de la National Football League (NFL – Ligue nationale de football américain), Colin Kaepernick s’est agenouillé alors que retentissait l’hymne américain, pour demander de manière respectueuse que son pays protège et respecte les droits de tous ses citoyens. Par ce geste audacieux, il dénonçait le nombre disproportionné de personnes noires tuées par la police et a déclenché un mouvement qui s’inscrit dans une longue tradition de manifestations non violentes ayant changé le cours de l’histoire.

Si les réactions divergentes à cette action ont lancé un débat sur le droit de manifester et de s’exprimer librement, cet homme est resté concentré sur sa volonté de mettre en lumière les injustices qui l’ont poussé à agir. La Fondation Colin Kaepernick– organisme caritatif qu’il a créé – œuvre à lutter contre l’oppression dans le monde grâce à l’éducation et au militantisme social, notamment en organisant des camps gratuits « Connaissez vos droits », afin d’éduquer les jeunes et de leur donner les moyens d’agir.

« Je souhaite remercier Amnesty International pour le prix Ambassadeur de la conscience. Mais en réalité, je partage ce prix avec les innombrables citoyens de par le monde qui combattent les violations des droits humains commises par des policiers et dénoncent leur utilisation de la force excessive et répressive. Pour citer Malcolm X, qui a dit “Je me joindrai à n’importe qui, je me fiche de votre couleur, du moment que vous voulez changer la condition misérable qui existe sur cette terre”, je suis ici pour que nous joignons tous nos forces dans cette bataille contre les violences policières, a déclaré Colin Kaepernick.

« Si mettre un genou à terre est un geste qui remet en cause les raisons d’empêcher certaines personnes de jouir de la notion de liberté et de justice pour tous, cette action de contestation est également ancrée dans la convergence de mes convictions morales et de mon amour pour les gens. »

Eric Reid, joueur professionnel de football américain et ancien coéquipier de Colin Kaepernick, a continué de lui témoigner son soutien en lui remettant le prix Ambassadeur de la conscience.

Il s’agit de la plus haute distinction décernée par Amnesty International pour récompenser des personnes qui défendent et font progresser la cause des droits humains, de par leur vie et leur exemple.

Des actions « Take a Knee » à travers les États-Unis

Teddy Williams des Carolina Panthers a mis un genou à terre sur la ligne de touche pendant que l’on jouait l’hymne national avant le Super Bowl 50.
© Patrick Smith/Getty Images
Raianna Brown, pom-pom girl à l’université Georgia Tech d’Atlanta (État de Géorgie), a rejoint le mouvement de protestation de la NFL en s’agenouillant pendant l’hymne national. Elle a qualifié cet événement de « plus grand moment de fierté et de peur en tant que Yellow Jacket [nom du club sportif de la Georgia Tech]. »
© David J. Griffin/Icon Sportswire via Getty Images
Stevie Wonder et son fils Kwame Morris s’agenouillent sur scène lors du Global Citizen Festival 2017 dans Central Park, à New York.
© ANGELA WEISS/AFP/Getty Images
Megan Rapinoe, membre de l’équipe féminine américaine de football, s’est elle aussi associée à la contestation en s’agenouillant pendant qu’on jouait l’hymne américain avant une rencontre avec l’équipe néerlandaise.
© Kevin C. Cox/Getty Images
Le chanteur-compositeur John Legend a témoigné son soutien à l’action Take a Knee lors de son concert au Global Citizen Festival dans Central Park, à New York.
Compte officiel Instagram de John Legend – @johnlegend
Bruce Maxwell, receveur des Athletics d’Oakland, était le premier membre d’une équipe de la Major League Baseball (Ligue majeure de base-ball) à imiter Colin Kaepernick en mettant un genou à terre pendant que retentissait l’hymne américain.
© Thearon W. Henderson/Getty Images
Les coéquipiers de Colin Kaepernick chez les San Francisco 49ers s’agenouillent pendant l’hymne national avant le début d’un match de la NFL contre les Arizona Cardinals, au stade de l’université de Phoenix.
© Norm Hall/Getty Images

Le prix Ambassadeur de la consciencerécompense des personnes ou des groupes qui font avancer la cause des droits humains en se laissant guider par leur conscience, en se dressant contre les injustices et en faisant usage de leurs talents afin d’encourager d’autres personnes à agir.

Amnesty International vise ainsi à partager des histoires sources d’inspiration et à sensibiliser les gens à des questions de droits humains, et à encourager les actions publiques.

Les précédent-e-s lauréat-e-s luttent contre les injustices en se laissant guider par leur conscience, mettent à profit leurs talents pour encourager d’autres personnes à agir, et font avancer la cause des droits humains.

Le prix Ambassadeur de conscience évoque le poème From the Republic of Conscience, écrit pour Amnesty International par Seamus Heaney, poète irlandais aujourd’hui décédé. Parmi les lauréat-e-s précédent-e-s figurent des musicien-ne-s et des artistes renommé-e-s tels que Harry Belafonte, Joan Baez et Ai Weiwei, ainsi que des personnalités emblématiques, notamment Malala Yousafzai et Nelson Mandela.

Écoutez votre conscience : Rejoignez notre mouvement dès aujourd’hui

Nous vivons à une époque où gouvernements et entreprises diabolisent, emprisonnent, voire assassinent des personnes qui n’ont rien fait d’autre que défendre leurs convictions.

Rester fidèle à notre conscience signifie refuser d’abandonner, en nous rassemblant afin de nous battre en faveur d’un monde plus juste pour tous.

Que ce soit en prenant la défense de celles et ceux qui risquent leur vie dans le but de protéger les droits des femmes ou des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes, en soutenant des jeunes qui agissent courageusement pour changer le monde, ou en épaulant d’autres personnes ayant besoin de notre aide : nous aimerions continuer à parler de ce que nous pouvons accomplir ensemble.

Joignez votre voix à la nôtre dès aujourd’hui et prenez part au combat contre la haine.

Tout le monde peut défendre les droits humains – laissez-vous guider par votre conscience.

Qui sont les Ambassadeurs de la conscience ?

Au-delà de leur carrière de musicien-ne, d’artiste ou de personnalité publique, les lauréat-e-s du prix Ambassadeur de la conscience sont des militant-e-s confirmé-e-s, qui ont fait usage de leur talent afin d’inciter des millions de personnes à se joindre à leur action en faveur des droits humains dans le monde.