• Nouvelles

Yémen : six hommes condamnés à mort pour activités terroristes

Lundi, un tribunal yéménite a condamné à mort six hommes déclarés coupables d'activités terroristes incluant le meurtre de neuf touristes ainsi que des attaques contre les ambassades de pays occidentaux. Amnesty International a rappelé lundi qu'elle est opposée à la peine de mort en toutes circonstances et quels que soient les crimes commis. « Dans cette affaire, nous croyons savoir que les condamnés ont le droit de faire appel de leur condamnation et des peines prononcées contre eux, a indiqué Malcolm Smart, d'Amnesty International. Nous espérons que les peines de mort seront annulées en appel ou, dans le cas contraire, que le président les commuera. » « Amnesty International condamne les attaques perpétrées contre des civils telles que celles pour lesquelles les accusés ont été condamnés. » D'après des informations diffusées par les médias, le Tribunal pénal spécial a condamné dix autres personnes à des peines allant de huit à quinze ans d'emprisonnement. Les condamnés – 11 Yéménites, quatre Syriens et un ressortissant saoudien d'origine yéménite – ont été reconnus coupables de plusieurs attaques, notamment d'un attentat sur le site du temple de la reine de Saba, à Marib en 2007, dans lequel sept touristes espagnols ont été tués, et d'une embuscade dans la région de l'Hadramaout, en 2008, dans laquelle deux touristes belges ont trouvé la mort. Les seize hommes ont également été impliqués dans des attaques commises contre l'ambassade des États-Unis dans la capitale, Sanaa, et contre des bâtiments où étaient logés des travailleurs étrangers, et dans des tentatives d'attentats contre une installation pétrolière.