Découvrir les droits humains à travers des documentaires

Par Andrea Garcia Giribet

Le festival du film documentaire sur les droits humains organisé par Amnesty International est le premier du genre à Hong Kong.

En 2011, Amnesty International Hong Kong a décidé d’aborder l’éducation aux droits humains différemment : à travers des films. Pour la première fois à Hong Kong, l’organisation a créé un festival du film portant uniquement sur les droits humains, dans le but d’encourager des personnes à apprendre davantage sur les droits humains et à réfléchir à différents sujets présentés dans des documentaires du monde entier.

L’idée de départ était de créer un festival de cinéma présentant des films sur la peine de mort, afin de mettre le sujet en lumière. Cependant, dès 2014, le festival a commencé à aborder un éventail de sujets plus large et, chaque année, un sujet différent a été mis en avant : les droits sexuels et reproductifs en 2014, l’éducation en 2015, l’art en 2016 et la sécurité numérique en 2018. Cette année, le festival portera sur la liberté d’expression.

Chaque année, plusieurs films sont présentés lors du festival, et les projections sont suivies de discussions lors desquelles le public peut échanger avec les réalisateurs et réalisatrices ou les militant·e·s à propos du film et du sujet abordé. Lors de séances de questions et réponses des éditions précédentes, les membres du public ont notamment eu l’occasion d’échanger avec l’universitaire en sciences politiques Joseph Yu-Shek Cheng et la militante étudiante Yvonne Leung, membre du mouvement des parapluies.

Trois personnes échangent pendant une discussion après la projection d’un des films lors d’une édition précédente du festival. Trois personnes échangent pendant une discussion après la projection d’un des films lors d’une édition précédente du festival.
Une discussion sur la liberté d’expression après la projection d’un film © Amnesty International Hong Kong

Les films sont sélectionnés avec soin parmi des centaines de documentaires asiatiques ou internationaux récents diffusés lors de festivals du monde entier. Pour être projeté, le film doit être un documentaire diffusé dans les trois années précédant le festival, durer au moins 70 minutes et porter sur les droits humains, et ne doit pas avoir été diffusé lors d’un autre festival à Hong Kong ou être disponible au format numérique à Hong Kong. À partir de cette sélection préliminaire, le potentiel de discussion qu’offrent les films, leur qualité et leur approche des droits humains sont étudiés. Lors d’une phase finale de sélection, un panel externe de réalisateurs et réalisatrices et de critiques cinématographiques examine le scénario des films, leurs qualités techniques et l’intérêt potentiel qu’ils peuvent représenter pour le public.

Sinlam Li, responsable de l’éducation à Amnesty International Hong Kong, explique que « les projections de films sont l’occasion pour le public et les établissements scolaires de [sic] découvrir différents problèmes [liés aux droits humains] dans le monde ». Elle ajoute que leur but est d’« approfondir les connaissances du public des sujets abordés » et d’« encourager le public à en apprendre plus sur Amnesty International et à soutenir l’organisation ».

Le festival organise différents types de projections : des projections payantes pour le grand public, des projections gratuites pour les élèves et étudiant·e·s et des projections gratuites pour les personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir une place. Sinlam explique que l’objectif est que le festival soit le plus accessible possible : des sous-titres chinois et des descriptions audio des films sont disponibles et une interprétation en langue des signes de Hong Kong est proposée pendant les discussions qui suivent les projections.

Discussion organisée après la projection du film Waiting for Giraffes, interprétée en langue des signes Discussion organisée après la projection du film Waiting for Giraffes, interprétée en langue des signes
Discussion organisée après la diffusion du film Waiting for Giraffes © Amnesty International Hong Kong

Le festival a reçu un accueil extrêmement positif depuis sa création. Plus de 10 000 personnes ont assisté aux projections depuis 2011 et, entre 2016 et 2017, plus de 4 000 étudiant·e·s y ont assisté. D’après Sinlam, le public « se réjouit » de l’occasion d’en apprendre davantage. Les personnes ayant assisté au festival en ont fait l’éloge. Une personne écrit : « Merci d’avoir organisé cet événement et [sic] de permettre à d’autres personnes de s’informer sur la situation en Syrie. » Une autre personne a également remercié les organisateurs : « Merci beaucoup d’avoir montré cette facette essentielle du monde au public ». Enfin, une personne a écrit : « J’aimerais beaucoup en savoir davantage ».

Le festival du film documentaire sur les droits humains se tient encore une fois cette année, et porte sur la liberté d’expression. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page du festival.