Trois manières dont des écoles et des étudiants d’Europe agissent pour les droits des personnes réfugiées

Par Camille Roch

Beaucoup d’initiatives ont vu le jour depuis le début de la crise mondiale des réfugiés. Des écoles et des étudiants, notamment, ont réagi en appelant à respecter davantage les droits de ces personnes. À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, des éducateurs montrent comment des étudiants de différents pays sensibilisent l’opinion publique aux risques et aux difficultés auxquels les personnes réfugiées sont exposées.

S’interroger sur la notion d’identité

Qu’est-ce que l’identité et quel rôle joue-t-elle dans la perception sociale que nous avons des autres ? Cette question a été soulevée par des étudiants slovènes lors de l’édition annuelle de Path along the Wire, événement qui commémore la fin de l’occupation de Ljubljana pendant la Seconde Guerre mondiale.

En étudiant le concept d’identité à travers le parcours de défenseurs des droits humains célèbres qui ont été forcés de trouver refuge à l’étranger, comme le physicien Albert Einstein, la rappeuse M.I.A et l’auteure et mannequin Waris Dirie, des étudiants sont allés bousculer certaines des idées reçues sur les réfugiés et les migrants vivant en Europe.

Tout au long de l’événement, Amnesty International Slovénie a organisé des activités d’éducation aux droits humains pour des élèves d’école primaire et a fait de la sensibilisation aux actions de défenseurs des droits humains, invitant les participants à réfléchir sur le sens du mot « réfugié » et à discuter des différentes manières qu’ont les personnes de s’identifier. « L’événement de cette année s’est concentré sur différents parcours de réfugiés et de migrants et sur des personnes célèbres qui sont aussi des réfugiés. En amont de cet événement, nous avons fourni aux écoles et aux enseignants un dossier pédagogique expliquant pourquoi des personnes quittent leur foyer, mais aussi comment créer un environnement sécurisé et ouvert pour les enfants réfugiés inscrits dans des écoles en Slovénie, ce qui est un phénomène nouveau dans le pays », explique Ana Cemazar, coordinatrice pour l’éducation aux droits humains chez Amnesty International Slovénie.

Plus de 40 000 personnes, dont 3 000 étudiants, ont participé à cet événement qui a duré trois jours et a permis de collecter 1 400 signatures en soutien à l’accueil des personnes réfugiées.

Les participants reçoivent un jeu de cartes didactiques présentant des défenseurs des droits humains célèbres, dont certains ont été forcés de fuir leur pays. Ce jeu de cartes didactiques modifiable peut être utilisé indépendamment du matériel pédagogique ou en complément de celui-ci. © Tanja Ristič

Comprendre le cadre juridique

Comprendre les aspects juridiques du statut de réfugié est crucial pour pouvoir faire valoir et défendre les droits des personnes réfugiées. Un groupe de militants d’Amnesty International Suisse a mis au point une activité pédagogique pour des élèves du secondaire afin que ceux-ci comprennent le cadre juridique international qui réglemente ce statut. Les éducateurs et les animateurs peuvent utiliser le dossier Parcours Migration comme amorce à la conversation pour introduire des notions juridiques comme la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, le statut de réfugié, le principe de « non-refoulement » et la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

Cette activité, conçue comme un voyage fictif, permet de montrer que les personnes qui fuient leur pays sont particulièrement exposées aux violations des droits humains. Les participants lancent un dé et découvrent à quelles situations ils pourraient être confrontés s’ils étaient des réfugiés. Les décisions qu’ils prennent déterminent ensuite les étapes suivantes de leur voyage.

« Le parcours que nous avons eu l’occasion de faire était très bien. J’ai bien pu réaliser ce que certaines personnes vivent tous les jours. », a déclaré un participant. « Tout était vraiment intéressant. Il y avait beaucoup de moments touchants et aussi choquants. Le jeu de parcours est très fort, mais on le prend presque trop comme un jeu. À un moment, on s’est regardés et on a dit “merde, on est morts”. Après, on a réfléchi, et là j’avais juste envie de pleurer et de crier », a déclaré un autre participant.

Pour plus d’informations sur la façon de se servir du Parcours Migration en milieu scolaire, les enseignants et les éducateurs peuvent contacter Amnesty International Suisse.

Encourager le militantisme avec une formation en ligne

Afin de partager son expérience du terrain avec les jeunes et les défenseurs des droits humains et de soutenir le militantisme et le travail de campagne, Amnesty International Finlande a conçu une série de webinaires sur les droits des personnes réfugiées. Cette formation en ligne se compose de six sessions, dont la première a eu lieu en avril. Les sessions restantes s’étaleront jusqu’en septembre.

Chacune de ces sessions aborde un aspect différent de la réalité des migrants et des réfugiés en Europe : les diverses causes de la crise internationale des réfugiés ; le contrôle aux frontières et les droits humains ; la sécurité pour les réfugiés et les voies légales ; les procédures d’asile ; le regroupement familial ; et l’expulsion et la détention. Près de 200 personnes se sont déjà inscrites pour suivre ces sessions et discuter en ligne avec des membres du personnel d’Amnesty International, ainsi qu’avec des représentants du Finnish Refugee Council et d’autres ONG. Des enregistrements de ces sessions seront mis en ligne à la disposition des participants.

« Nous avons reçu des retours positifs de personnes qui ont aimé la formation et sa facilité d’accès. Il suffit que des militants se rassemblent dans une pièce pour la suivre en groupe. Désormais, nous pouvons atteindre partout en Finlande des personnes qui cherchent à approfondir leurs connaissances et souhaitent participer à notre campagne. Cela pourrait avoir un réel impact sur le long terme », a déclaré Maarit Pihkala, conseillère en éducation aux droits humains à Amnesty International Finlande.

Les inscriptions pour la série de webinaires sont ouvertes (disponibles en finnois uniquement).

La première édition de la série de webinaires d’Amnesty International Finlande accueille des défenseurs des droits humains et des militants qui partagent l’expérience qu’ils ont acquise sur le terrain. Helsinki, Finlande, avril 2016 © Amnesty International