Yémen : Une défenseure des droits humains risque d’être exécutée : Fatma al Arwali

Fatma al Arwali, une défenseure des droits humains âgée de 34 ans, risque d’être exécutée après que le tribunal pénal spécialisé de Sanaa, au Yémen, contrôlé par les Houthis, l’a déclarée coupable d’avoir « aidé un pays ennemi » et l’a condamnée à mort le 5 décembre 2023, à l’issue d’un procès manifestement inique. Depuis son arrestation en août 2022, les services de sécurité et de renseignement des Houthis ont soumis Fatma al Arwali à une multitude de violations des droits humains, notamment à une disparition forcée et une détention au secret.

Choose a language to view report

Download PDF