Kirghizistan. Le Parlement franchit une étape décisive pour la ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées

Amnesty International salue la première avancée réalisée par le Parlement du Kirghizistan pour ratifier la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

« Cette étape est décisive dans la lutte contre les atteintes aux droits des personnes handicapées. L’unanimité du vote permet d’espérer que la ratification finale advienne rapidement. Une fois que la Convention sera ratifiée, les personnes handicapées seront au cœur de toutes les actions entreprises par le gouvernement pour la mettre en œuvre, y compris dans les groupes de travail ou les commissions, a déclaré Anna Kirey, directrice adjointe du programme Europe de l’Est et Asie centrale d’Amnesty International.

Amnesty International a été honorée de soutenir les partenaires kirghizes de la campagne pour la ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.
Anna Kirey, directrice adjointe du programme Europe de l’Est et Asie centrale d’Amnesty International

« Amnesty International a été honorée de soutenir les partenaires kirghizes de la campagne pour la ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Ensemble, nous avons fait des progrès tangibles dans le combat contre les préjugés et les idées reçues et renforcé le raisonnement selon lequel le respect des exigences de la Convention sera bénéfique pour l’économie nationale. »

Complément d’information

Le 20 décembre, le Zhogorku Kengesh (Parlement du Kirghizistan) a adopté en première lecture une loi prévoyant la ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Le Kirghizistan est l’un des trois pays de l’ex-Union soviétique qui ont signé mais pas encore ratifié ce texte. Les deux autres sont le Tadjikistan et l’Ouzbékistan.