«La musique, mes amis, mon travail, et bien sûr mes chats me manquent»

Par Stefan Simanowitz, Amnesty International

Le réalisateur Jean Cocteau a dit un jour qu’il aimait les chats parce qu’il aimait son foyer et que « petit à petit, les chats deviennent l’âme de la maison ». İdil Eser, directrice d’Amnesty International en Turquie, aime les chats et comprend donc ce sentiment. Elle est en prison depuis plus de 100 jours, et a cité ses chats parmi ce qui lui manque le plus. Pour son anniversaire, nous nous sommes dits que nous pourrions faire une liste des chats qui font ou ont fait partie de la vie d’İdil.

Vanya

Vanya

Le premier chat d’İdil s’appelait Vanya. Elle l’a eu après qu’on eût diagnostiqué un cancer à sa mère dans les années 1990. İdil a entendu dire que les chats avaient un effet bénéfique sur les personnes atteintes de cancer.

À cette époque, İdil étudiait l’histoire russe pour son doctorat à Chicago et faisait des recherches à Moscou. Elle est tombée sur Vanya – un beau chat sibérien rayé – au marché à chats de Moscou. Elle a emmené Vanya à Istanbul dans une cage à oiseaux en bois et l’a donné à sa mère.

« Tu as acheté ce chat à Moscou pour que je ne puisse pas te demander de le ramener », a dit en riant la mère d’İdil, qui n’était pas une « personne à chats », quand İdil lui a amené l’animal. Mais au cours des huit mois suivants, elle a appris à beaucoup aimer Vanya. « C’est le meilleur cadeau que tu m’aies jamais fait », a-t-elle dit à İdil avant de mourir.

Après la mort de sa mère, İdil a adopté Vanya et – bien qu’il ne soit plus en vie – son souvenir persiste.

Sasha et Misha

İdil a trouvé Sasha et Misha dans une boîte devant le musée Miniaturk, à Istanbul, alors qu’ils étaient encore des chatons. Leur mère s’était fait écraser par une voiture. Elle les a ramenés chez elle et s’est occupée d’eux.

Ce sont tous les deux des chats marron tigrés. Misha est le plus vilain des deux. Sasha – qui a perdu un œil en se battant avec un autre chat – est plus timide. « Depuis qu’il a perdu son œil, Sasha est devenu mon chat préféré », a dit İdil.

Kiki

Kiki est une chatte noire et blanche. Elle a été trouvé par un collègue d’İdil alors qu’elle était coincée dans le moteur d’une voiture dans un garage. İdil a fini par adopter Kiki, qui était au début très facilement effrayée et qui passait son temps à se cacher de Sasha et Misha. Maintenant, elle a pris confiance et fait entièrement partie de la famille.

Pamuk

Pamuk est la chatte du bureau. Elle est blanche avec un nez rose. Son nom signifie « coton » et elle a cinq ans. Elle est très curieuse et affective. Au bureau, il y a des gens qu’elle préfère, mais c’est İdil qu’elle aime le plus. Quand İdil lui parlait, on aurait dit que Pamuk lui répondait.