Iran : Prisonniers d’opinion/peine de mort

Amnesty International est extrêmement préoccupée par le fait que Dhabihullah Mahrami et Musa Talibi risquent d’être très prochainement exécutés, leur condamnation à mort ayant été, selon certaines informations, confirmée par la Cour suprême. Dhabihullah Mahrami et Musa Talibi appartiennent tous deux à la minorité religieuse baha’i, non reconnue en Iran. Amnesty International pense que ces deux hommes sont des prisonniers d’opinion détenus uniquement en raison de leurs convictions religieuses. Elle lance un appel pour que leur condamnation à mort soit annulée et pour qu’ils soient libérés immédiatement et sans condition.

Choose a language to view report

Download PDF