Europe : le point de non-retour. L’Europe doit immédiatement cesser de renvoyer en Russie des personnes originaires du Caucase du Nord qui risquent d’y subir des violations graves des droits humains

Depuis de nombreuses années, faisant peu de cas de la situation déplorable des droits humains dans le Caucase du Nord, les autorités de plusieurs États européens renvoient ou extradent vers la Russie des ressortissant·es tchétchènes et autres. Les organes d’application des lois russes, et notamment les autorités des républiques du Caucase du Nord, soumettent systématiquement les personnes demandeuses d’asile et réfugiées renvoyées depuis l’Europe à des actes de torture et d’autres mauvais traitements.

Choose a language to view report

Download PDF