© AFP via Getty Images

Nations unies. Le nouveau Haut-Commissaire doit se faire le champion des victimes de violations des droits humains

En réaction à la nomination attendue jeudi 8 septembre de Volker Türk en tant que nouveau Haut-Commissaire aux droits de l’homme, la secrétaire générale d’Amnesty International Agnès Callamard a déclaré :

« La nomination de Volker Türk au poste le plus important à l’ONU pour la défense des droits humains intervient à une période où ceux-ci font l’objet de menaces considérables à travers le monde. Dès que possible, il devra aider à concevoir une réponse efficace en matière de droits humains et à faire respecter l’obligation de rendre des comptes pour la guerre d’agression menée par la Russie en Ukraine, la persécution de millions d’Ouïghours par la Chine, et les crises oubliées qui sont bien trop nombreuses, du Yémen à la RDC, en passant par le Myanmar et bien d’autres encore. Il faudra également inclure dans son programme le renforcement de la réponse en matière de droits humains au changement climatique et aux inégalités croissantes.

Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme devra se faire entendre haut et fort pour défendre les victimes de violations des droits humains à travers le monde Toutes ces personnes comptent sur lui pour s’élever contre celles et ceux qui bafouent les droits humains, même lorsqu’il s’agit d’États puissants

Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International


« Il devra se faire entendre haut et fort pour défendre les victimes de violations des droits humains à travers le monde. Toutes ces personnes comptent sur lui pour s’élever contre celles et ceux qui bafouent les droits humains, même lorsqu’il s’agit d’États puissants.

« De même, nous comptons sur lui pour respecter et soutenir le rôle de la société civile, qui contribue à élaborer et à façonner les positions et les réponses en matière de droits humains.

« Amnesty International a hâte de collaborer avec lui sur la réponse à apporter aux nombreuses menaces existentielles et violations des droits humains auxquelles le monde est confronté. »

Complément d’information

Volker Türk, de nationalité autrichienne, était précédemment Secrétaire général adjoint chargé de la politique. Son mandat de quatre ans prend effet immédiatement, en amont de la 51e session du Conseil des droits de l’homme, qui débutera le 12 septembre. Il occupe ce poste à la suite de la chilienne Michelle Bachelet, qui a décidé de ne pas briguer de deuxième mandat. Il est le neuvième Haut-Commissaire depuis la création du poste en 1994.