Yémen. Arrestation d'un éminent défenseur des droits humains

Réagissant aux informations signalant qu'Abdulrasheed al Faqih, directeur de l'Organisation Mwatana pour les droits humains, a été arrêté dans la matinée du 14 juin alors qu'il se rendait à l'aéroport de Seyoun, à Mukalla, dans le sud du Yémen, Samah Hadid, directrice en charge des campagnes au bureau régional Moyen-Orient d'Amnesty International, a déclaré :

« Abdulrasheed al Faqih est l'un des plus éminents défenseurs des droits humains yéménites, et il a sans relâche dénoncé les innombrables atteintes aux droits humains commises par toutes les parties au conflit qui déchire le Yémen. Il a été arrêté ce matin par des forces de sécurité affiliées au gouvernement yéménite reconnu internationalement alors qu'il partait en voyage pour aller se faire soigner, et nous sommes à présent très préoccupés par sa sécurité.

« Malheureusement, le courage et le dévouement d'Abdulrasheed al Faqih l'ont exposé à un harcèlement incessant, et avant son arrestation d'aujourd'hui il avait déjà été arrêté à plusieurs reprises par les forces houthies. Nous craignons qu'il n'ait été arrêté – cette fois encore – uniquement en raison de son travail en faveur des droits humains ; si tel est le cas, il doit être libéré immédiatement et sans condition, et autorisé à voyager et à recevoir les soins médicaux dont il a besoin.

« Mwatana, l'organisation de défense des droits humains que dirige Abdulrasheed al Faqih, a fourni de très précieuses informations sur des frappes aériennes et des attaques au sol, des exécutions extrajudiciaires et d'autres homicides illégaux, des détentions arbitraires, des violations des droits des femmes, des disparitions forcées et de nombreux autres atteintes aux droits humains commises au Yémen. Le Yémen et le monde ne peuvent pas permettre qu'Abdulrasheed al Faqih, qui lance des appels au respect de l'obligation de rendre des comptes et à la justice, soit réduit au silence. »