• Recherches

Ils Sont Traités Comme des Criminels: La RDC fait taire des voix discordantes

, N° d'index: AFR 62/2917/2015

À l’approche des élections présidentielles en République démocratique du Congo (RDC), des membres de la majorité présidentielle ainsi que de l’opposition, des chefs religieux et des militants demandent à ce que le président Joseph Kabila se retire en novembre 2016 à la fin de ses deux mandats constitutionnels. Parallèlement, le gouvernement a intensifié la répression contre ceux qui expriment ces opinions. Ce rapport fait état de la répression exercée par le gouvernement de la RDC sur les responsables politiques et les militants qui s’expriment publiquement ou qui se mobilisent de façon pacifique face à ces évolutions. Ce rapport met en lumière la politique d’arrestations arbitraires, de détentions au secret prolongées menées par l’Agence nationale de renseignements (ANR) et de procès basés sur des accusations falsifiées ou illégales qui violent les droits à la liberté, à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?