Rechercher

Burkina Faso: Après le massacre de Solhan, la protection de la population doit être la priorité

Index Number: AFR 60/4249/2021

Amnesty International condamne avec la plus grande fermeté le massacre perpétré par des hommes armés non-identifiés dans le village de Solhan (commune de Sebba, province du Yagha), qui a causé la mort d’au moins 130 individus dans la nuit du 4 au 5 juin 2021. Cette attaque est la plus meurtrière contre les populations civiles depuis le début de la présence de groupes armés au Burkina Faso en 2016.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
Télécharger le PDF