• Recherches

Burkina Faso: Après le massacre de Solhan, la protection de la population doit être la priorité

, N° d'index: AFR 60/4249/2021

Amnesty International condamne avec la plus grande fermeté le massacre perpétré par des hommes armés non-identifiés dans le village de Solhan (commune de Sebba, province du Yagha), qui a causé la mort d’au moins 130 individus dans la nuit du 4 au 5 juin 2021. Cette attaque est la plus meurtrière contre les populations civiles depuis le début de la présence de groupes armés au Burkina Faso en 2016.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?