Myanmar
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Le conflit armé interne s’est poursuivi entre les forces militaires et des groupes armés issus de différents groupes ethniques, donnant lieu à de graves atteintes aux droits humains à travers tout le pays. Les forces armées ont mené des frappes aériennes et des bombardements aveugles dans les États chin et d’Arakan, entraînant le déplacement de milliers de civil·e·s. Les activités des organisations humanitaires étaient sévèrement restreintes, ce qui limitait leur accès aux populations en danger. Les autorités ont imposé des restrictions abusives à l’accès à l’information dans les États chin et d’Arakan, entravant la capacité des populations à recevoir des informations potentiellement vitales, à la fois dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et dans celui du conflit armé. Les défenseur·e·s des droits humains ont cette année encore fait l’objet de persécutions dans tout le pays. Les autorités ont restreint arbitrairement les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste en pratique

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays ou territoire, mais les autorités n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins 10 ans.

Nouvelles

Questions des médias

Nos bureaux

P.O. Box 1523 Nana Post Office Bangkok 10112 THAILAND

Téléphone

+66 2 663 7979

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts