WAKIL KOHSAR/AFP via Getty Images

Afghanistan. La communauté internationale doit prendre des mesures décisives pour éviter une nouvelle tragédie

En réaction à l’effondrement du gouvernement afghan après la prise de pouvoir par les talibans et aux scènes de chaos à l’aéroport de Kaboul alors que des milliers de personnes cherchent à quitter le pays, Agnes Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International, a déclaré :

« Ce à quoi nous assistons en Afghanistan est une tragédie qui aurait dû être prévue et évitée. La situation ne pourra que s’aggraver en l’absence d’une action rapide et décisive de la communauté internationale. Des milliers d’Afghanes et d’Afghans risquent de subir les représailles des talibans – universitaires et journalistes, militant·e·s de la société civile et défenseures des droits humains – et de se retrouver livrés à un avenir des plus incertains.

« Les gouvernements étrangers doivent prendre les mesures nécessaires pour garantir la sortie en toute sécurité hors d’Afghanistan de toutes les personnes qui risquent d’être prises pour cibles par les talibans. Ces mesures supposent de fournir des visas accélérés, de soutenir les évacuations de l’aéroport de Kaboul, de proposer des places de réinstallation et de relocalisation, et de suspendre toutes les expulsions et tous les retours forcés. Nous prions instamment le gouvernement des États-Unis de continuer d’assurer la sécurité à l’aéroport pendant la durée des évacuations.

Ce à quoi nous assistons en Afghanistan est une tragédie qui aurait dû être prévue et évitée.

Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International

« Alors que le peuple d’Afghanistan se retrouve confronté à une nouvelle réalité très dure, le Conseil de Sécurité de l’ONU doit aussi adopter une résolution d’urgence demandant aux talibans, qui contrôlent désormais le pays, de respecter le droit international relatif aux droits humains, de protéger la population civile et de mettre fin aux attaques de représailles, tandis que les négociations sur les dispositions de transition se poursuivent. »

Complément d’information

Des milliers d’Afghans qui craignent le retour du régime des talibans tentent de fuir le pays via l’aéroport international Hamid Karzai à Kaboul. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des centaines de personnes courir sur le tarmac alors que des soldats américains effectuent des tirs de sommation en l’air, la foule se bousculant et se frayant un chemin pour monter sur un escalier et monter à bord d’un avion et des dizaines de personnes s’accrochant au bord des avions qui tentent de décoller.

Selon une déclaration des autorités de l’aéroport, tous les vols commerciaux sont suspendus. L’aéroport de Kaboul a été pris d’assaut dimanche 15 août au soir, plus de 2 000 personnes espérant embarquer à bord des vols commerciaux qui quittaient le pays, d’après les médias.

Au moins cinq personnes auraient été tuées à l’aéroport de Kaboul, alors que des centaines de personnes tentaient de monter de force à bord des appareils. On ignore si les victimes ont été tuées par des tirs ou dans la bousculade. Les troupes américaines sont actuellement chargées du contrôle de l’aéroport et supervisent l’évacuation des ressortissants américains.