© Amnesty International

Manuels d’éducation aux droits humains pour la campagne 2022 d’Écrire pour les droits

La campagne Écrire pour les droits d’Amnesty International se déroule chaque année autour du 10 décembre, date de la Journée des droits de l’homme, qui commémore l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948. Cette campagne vise à apporter un changement dans la vie de personnes ou de groupes qui ont été victimes d’atteintes aux droits humains ou risquent de l’être.

De 2 326 lettres en 2001, nous sommes passés à 4,7 millions de lettres, de tweets, de signatures de pétitions et d’autres actions en 2021 : grâce au pouvoir des mots, des personnes du monde entier se sont unies autour de l’idée que la solidarité ne connaît pas de frontières géographiques. Ensemble, elles ont contribué à transformer la vie de plus d’une centaine de personnes au fil des ans, les libérant ainsi de la torture, du harcèlement ou d’un emprisonnement injuste.

Les manuels d’éducation aux droits humains de l’édition 2022 de la campagne Écrire pour les droits ont pour objet de permettre aux enseignant·e·s et formateurs·trices ainsi qu’aux participant·e·s d’améliorer leur compréhension et de bâtir un sentiment de solidarité, préparant ces derniers à passer à l’action. Les activités d’éducation aux droits humains proposées peuvent être organisées dans différents cadres, comme dans une salle de classe, avec une association locale, en famille ou dans un groupe de militant·e·s. En tant qu’animateur·trice, vous pouvez adapter l’activité afin qu’elle corresponde au mieux aux besoins et au contexte du groupe avec lequel vous travaillez. Par exemple, il peut être judicieux de tenir compte des connaissances sur les sujets abordés dont dispose déjà le groupe, de la taille et la tranche d’âge du groupe et de la meilleure manière d’organiser votre activité en vue de favoriser la participation active, de l’environnement physique dans lequel est organisée l’activité, de la possibilité de l’organiser en présentiel ou en ligne, et de toute restriction pouvant s’appliquer dans votre contexte. Lorsque des participant·e·s souhaitent agir en faveur d’une des personnes défendues cette année, échangez avec elles/eux afin de déterminer si elles/ils peuvent le faire en toute sécurité.

Les participant·e·s ne reçoivent pas simplement des informations, ils explorent, discutent, analysent et s’interrogent sur des sujets liés aux situations abordées dans chaque activité. Cette méthodologie permet aux participant·e·s :

  • de développer des savoir-faire et des compétences clés ;
  • de se forger leur propre opinion, de se poser des questions et d’acquérir une compréhension approfondie des sujets abordés ;
  • d’être acteurs de leur apprentissage et d’adapter les discussions en fonction de leurs intérêts, de leurs capacités et de leurs préoccupations ;
  • d’avoir suffisamment d’espace pour s’investir émotionnellement et développer leurs propres comportements.
Écrire pour les droits 2022
Protégeons les manifs, activité générale
Télécharger le manuel
Il risque la prison pour une publication sur Facebook
Shahnewaz Chowdhury, Bangladesh
Télécharger le manuel
La flamme de la liberté ne peut être emprisonnée
Luis Mannuel Otero Alcántara, Cuba
Télécharger le manuel
Tuée par une grenade lacrymogène
Zineb Redouane, France
Télécharger le manuel
Vingt ans de prison pour s’être exprimé ouvertement
Nasser Zefzafi, Maroc
Télécharger le manuel
Ne nous dites pas qui nous sommes
Yren Rotela et Mariana Sepulveda, Paraguay
Télécharger le manuel
Opposée à la guerre, elle encourt une peine de prison
Alexandra Skotchilenko, Russie
Télécharger le manuel
Enlevées, agressées et emprisonnées pour avoir manifesté
Joanah Mamombe, Netsai Marova et Cecillia Chimbiri, Zimbabwe
Télécharger le manuel