Algérie: La condamnation d’un journaliste alourdie en appel: Ihsane El Kadi

Le 18 juin, au terme du procès en appel d’Ihsane El Kadi, la Cour d’appel d’Alger a décidé de confirmer sa condamnation et de faire passer sa peine de cinq à sept ans de prison, dont deux avec sursis. Il s’agit de la peine la plus lourde prononcée contre un journaliste depuis l’élection du président Abdelmadjid Tebboune en 2019. Ihsane El Kadi a été condamné pour avoir reçu des fonds « susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l’État » et des fonds étrangers « à des fins de propagande politique ».

Choose a language to view report

Download PDF