Iran: Huit prisonniers risquent une amputation des doigts

Au moins huit détenus de la prison centrale du Grand Téhéran, dans la province de Téhéran, risquent fortement une application imminente de leur peine d’amputation des doigts. Trois d’entre eux, sinon plus, ont été condamnés sur la base d’« aveux » entachés de torture, à l’issue d’un procès manifestement inique. L’un de ces trois hommes, Hadi Rostami, a été roué de coups par des gardiens le 12 juin et fait l’objet depuis lors d’une disparition forcée.

Choose a language to view report

Download PDF