Recherches

La Bosnie-Herzégovine doit autoriser les personnes à communiquer avec le Comité des disparitions forcées

Index Number: EUR 63/008/2012

Malgré la ratification de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées (la Convention), qui est une avancée positive, les autorités de Bosnie-Herzégovine (BiH) n’ont pas reconnu la compétence cruciale du Comité des disparitions forcées pour recevoir et examiner les communications émanant de personnes où d’États.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
Télécharger le PDF