CAMPAGNES

Gambie: Un défenseur des droits humains en danger: Madi Jobarteh

Index Number: AFR 27/5568/2022

Lors de sa rencontre annuelle au palais présidentiel avec le Conseil des sages musulmans de Banjul pour la korité [Aïd el Fitr], le 2 mai 2022, le président de la République gambienne, Adama Barrow, a accusé le défenseur des droits humains Madi Jobarteh d’être un « fauteur de troubles » et de chercher à répandre la violence dans le pays. Il semble que cette accusation soit liée à un message, récemment publié sur les réseaux sociaux, dans lequel Madi Jobarteh appelait à la destitution d’un ministre pour mauvaise gestion des terres publiques.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF