Iran

Voir d’autres pays dans

  • MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD
  • ALGéRIE
  • ARABIE SAOUDITE
  • BAHREïN
  • IRAK
  • IRAN
  • ISRAëL ET TERRITOIRES PALESTINIENS OCCUPéS
  • JORDANIE
  • KOWEïT
  • LIBAN
  • LIBYE
  • MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD - RÉTROSPECTIVE 2020
  • MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD - RÉTROSPECTIVE 2020
  • MAROC ET SAHARA OCCIDENTAL
  • OMAN
  • PALESTINE (ÉTAT DE)
  • QATAR
  • SYRIE
  • TUNISIE
  • YéMEN
  • ÉGYPTE
  • ÉMIRATS ARABES UNIS

Vue d'ensemble

Les autorités ont durement réprimé les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion. Les forces de sécurité ont usé d’une force illégale pour mettre un terme à des manifestations. Cette année encore, des centaines de manifestant·e·s, d’opposant·e·s et de défenseur·e·s des droits humains ont été détenus de façon arbitraire, et un grand nombre a été condamné à des peines d’emprisonnement et de flagellation. Les femmes et les membres de minorités ethniques ou religieuses étaient en butte à des violences et à une discrimination profondément enracinée. Des disparitions forcées, des actes de torture et d’autres mauvais traitements ont été pratiqués de façon généralisée et systématique, en toute impunité. Des châtiments corporels assimilables à des actes de torture, notamment des flagellations et des amputations, ont été imposés à titre de sanction judiciaire. Le droit à un procès équitable était systématiquement bafoué. La peine de mort était utilisée comme outil de répression politique. Des exécutions ont eu lieu, une en public et d’autres en secret. Certaines des personnes exécutées avaient moins de 18 ans au moment des faits pour lesquels elles avaient été condamnées. Les autorités ont continué de commettre des crimes contre l’humanité en dissimulant systématiquement le sort réservé aux milliers d’opposant·e·s politiques victimes de disparitions forcées et d’exécutions extrajudiciaires secrètes en 1988. Des fosses communes qui contiendraient les restes de ces personnes ont continué d’être détruites.

Lire la suite

État de la peine de mort

Rétentionniste

Maintient la peine de mort dans la loi

Voir le rapport d’Amnesty International 2020/21

Actualités

Commentaire

Analyse, opinion, histoires personnelles et plus encore.

Demandes de renseignements des médias


[email protected]

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir toutes les coordonnées

Recherche

Rapports, séances d’information, actions urgentes et présentations de l’ONU.