• Campagnes

Inde. Craintes pour la sécurité de manifestants du Tamil Nadu

, N° d'index: ASA 20/009/2012

Quinze personnes observant un jeûne afin de protester contre le projet de construction d'une centrale nucléaire dans l'État du Tamil Nadu (sud de l'Inde) craignent pour leur sécurité, après que des milliers de policiers et de membres des forces paramilitaires aient encerclé leur village côtier d'Idinthakarai. Au moins 180 personnes ont été arrêtées ces deux derniers jours pour leur rôle présumé dans cette action de protestation.

Action complémentaire AU 367/11, ASA 20/009/2012 - Inde 22 mars 2012
ACTION URGENTE
CRAINTES POUR LA SÉCURITÉ DE MANIFESTANTS DU TAMIL NADU
Quinze personnes observant un jeûne afin de protester contre le projet de construction d'une centrale
nucléaire dans l'État du Tamil Nadu (sud de l'Inde) craignent pour leur sécurité, après que des milliers de
policiers et de membres des forces paramilitaires aient encerclé leur village côtier d'Idinthakarai. Au
moins 180 personnes ont été arrêtées ces deux derniers jours pour leur rôle présumé dans cette action de
protestation.
Ces 15 personnes, parmi lesquelles sept femmes, sont membres du Mouvement du peuple contre l'énergie nucléaire (MPCEN),
un groupe militant mené par S P Udayakumar, un enseignant. Elles observent un jeûne depuis lundi 19 mars afin de protester
contre un projet de centrale nucléaire russe qui devrait être construite près du village côtier de Kudankulam, car elles estiment
que celle-ci menacera la population locale. Le fonctionnement du site aura des répercussions sur le quotidien d'au moins
15 000 personnes vivant à proximité.
Les villageois d'Idinthakarai ont connu une pénurie de biens et services essentiels ces trois derniers jours, la police et les forces
paramilitaires ayant bloqué les livraisons. Ces deux derniers jours, la police a soumis au moins 180 personnes à une arrestation
arbitraire du fait des manifestations ; parmi les personnes appréhendées figurent des pêcheurs ayant essayé d'atteindre le village
par la mer. La police et les paramilitaires ont exhorté les médias à quitter la zone.
Certaines des personnes placées en détention ont été agressées lors de leur arrestation. Elles sont exposées à un risque de torture.
Certains des manifestants, dont S. P. Udayakumar, sont déjà inculpés de sédition (crime contre l'État) et de guerre contre l'État ;
s'ils sont déclarés coupables, ils pourraient être condamnés à des peines aussi sévères que la réclusion à perpétuité. D'autres
sont poursuivis pour conspiration et émeutes avec des armes mortelles. Amnesty International pense que ces accusations sont
fausses et que l'État et les autorités nationales essayent délibérément de mettre fin aux manifestations. S P Udayakumar affirme
que le groupe d'experts désigné par les autorités indiennes n'a pas apporté de réponses satisfaisantes à plusieurs questions
posées par un groupe d'experts indépendants au sujet du site et des mesures de sécurité envisagées.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS, en anglais ou dans votre propre langue :
demandez aux autorités de libérer immédiatement l'ensemble des manifestants pacifiques arrêtés et d'abandonner les
charges retenues contre eux, dans le cas où elles auraient pour seul objectif de faire cesser les manifestations pacifiques
organisées par ce groupe, entre autres ;
exhortez les autorités à veiller à ce que les personnes ayant fait l'objet d'une arrestation arbitraire ne soient pas torturées ni
soumises à d'autres traitements ou châtiments inhumains ou dégradants, et à ce qu'elles comparaissent devant un tribunal s'il
existe contre elles d'autres charges que la participation à des manifestations pacifiques ;
engagez-les à autoriser le libre passage des personnes souhaitant se rendre à Idinthakarai ou quitter ce village, et à respecter
les droits à la liberté d'expression et de réunion des manifestants pacifiques sur place, conformément au droit international.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 MAI 2012 À :
Premier ministre
Prime Minister Manmohan Singh
South Block, Raisina Hill
New Delhi 110 00, Inde
Fax : +91 11 2301 7931
Courriel : Via le site internet :
http://pmindia.nic.in/feedback.php
Formule d'appel : Dear Prime Minister, /
Monsieur le Premier ministre,
Chef du gouvernement de l'État du Tamil
Nadu
Ms. J. Jayalalitha
Fort St George
Chennai 600 009, Inde
Inde
Courriel : cmcell@tn.gov.in
Formule d'appel : Dear Chief Minister, /
Madame la Chef du gouvernement,
Vous pouvez envoyer des messages de
solidarité à l'adresse suivante :
Dr S. P. Udayakumar
People's Movement Against Nuclear
Energy
Idinthakarai PO 627104
Tamil Nadu
Inde
Courriel : drspudayakumar@yahoo.com
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de l'Inde dans votre pays. (adresse(s) à compléter) :
Nom(s), adresse(s), n° de fax ; courriel ; formule d'appel
Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la seconde mise à jour de
l'AU 367/11. http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA20/008/2012/fr
ACTION URGENTE
CRAINTES POUR LA SÉCURIDE MANIFESTANTS DU
TAMIL NADU
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Noms : S.P. Udayakumar et au moins 14 autres manifestants
Genre : S P Udayakumar (homme), sept femmes et sept hommes
Action complémentaire sur l'AU 367/11, ASA 20/009/2012, 22 mars 2012

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?