Inde

Voir d’autres pays dans

  • ASIE ET PACIFIQUE
  • AFGHANISTAN
  • AUSTRALIE
  • BANGLADESH
  • CAMBODGE
  • CHINE
  • CORéE DU NORD
  • CORéE DU SUD
  • FIDJI
  • INDE
  • INDONéSIE
  • JAPON
  • MALAISIE
  • MALDIVES
  • MONGOLIE
  • MYANMAR
  • NOUVELLE-ZéLANDE
  • NéPAL
  • PAKISTAN
  • PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINéE
  • PHILIPPINES
  • SINGAPOUR
  • SRI LANKA
  • TAIWAN
  • THAïLANDE
  • VIêT-NAM

Vue d'ensemble

Les autorités se sont appuyées sur des lois répressives pour réduire au silence des personnes qui critiquaient le gouvernement, restreignant la liberté d’expression, à la fois en ligne et hors ligne. Les défenseur·e·s des droits humains, parmi lesquels des militant·e·s, des journalistes, des étudiant·e·s, des avocat·e·s et des acteurs et actrices, étaient toujours en butte à des actes d’intimidation et de harcèlement. Des investigations indépendantes ont révélé l’existence d’un dispositif de surveillance illégale à grande échelle que les autorités utilisaient contre des défenseur·e·s des droits humains, bafouant les droits de ces personnes au respect de la vie privée, à la non-discrimination et à la protection des données. La Loi relative à la réglementation des contributions étrangères a servi abusivement à réprimer des ONG œuvrant en faveur des droits humains. La police et les forces de sécurité ont eu recours à une force excessive face à des membres de minorités et à des agriculteurs et agricultrices qui manifestaient pacifiquement contre des lois agraires. Les tribunaux ont porté atteinte au droit à un procès équitable et retardé l’examen d’affaires cruciales concernant des violations des droits humains. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, l’affectation des fonds s’est encore opacifiée et le droit à la santé s’est trouvé compromis. Une grande partie de la population a souffert de la pénurie de lits d’hôpital et d’oxygène lors de la deuxième vague de contaminations. La discrimination et les violences fondées sur la caste dont étaient victimes les dalits (opprimés) et les adivasis (aborigènes) se sont poursuivies avec la même intensité qu’auparavant. Des groupes autoproclamés de protection des vaches ont attaqué des minorités, mettant à mal leurs moyens de subsistance.

Lire la suite

État de la peine de mort

Rétentionniste

Maintient la peine de mort dans la loi

Voir le rapport d’Amnesty International 2021/22

Actualités

Urgent Actions

Campaign tools you can use to urgently intervene and protect people's human rights.

Demandes de renseignements des médias


[email protected]

Nos bureaux

Bureau de la section

Adresse

Ground Floor, # 235, 13th cross, Indira Nagar II Stage, Bangalore, Karnataka, India – 560 038.

Téléphone

00918049388000

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir toutes les coordonnées

Research

Reports, briefings, statements, submissions and other resources from Amnesty's researchers.