France. « Notre vie est en suspens ». Les familles des personnes mortes aux mains de la police attendent que justice soit faite

France. « Notre vie est en suspens ». Les familles des personnes mortes aux mains de la police attendent que justice soit faite

Télécharger :
Index AI : EUR 21/003/2011
Date de publication : 30 novembre 2011
Catégorie(s) : France

Amnesty International dénonce depuis de nombreuses années des cas de violations des droits humains commises par des responsables de l'application des lois en France, notamment des homicides illégaux et des cas de torture et d'autres traitements cruels, inhumains et dégradants. La Cour européenne des droits de l'homme a déjà condamné la France pour des violations de cette nature. Pourtant, des allégations continuent à faire état de mauvais traitements par des agents de la force publique, et des méthodes de contrainte dangereuses sont toujours utilisées lors d'arrestations. Le présent rapport s'inscrit dans le prolongement des précédentes recherches d'Amnesty International sur ces questions, et s'attache en particulier à la façon dont les familles des victimes vivent non seulement la mort d'un proche aux mains de la police, mais aussi au fait que les responsables présumés ne sont pas amenés à rendre des comptes.


Ce document est également disponible en :

Anglais :