Uruguay. Il est du devoir des sénateurs de rendre la Loi de prescription nulle et de nul effet

Par ÉFAI, , N° d'index: AMR 52/002/2010

Le 22 octobre, Amnesty International a exhorté le Sénat uruguayen à approuver la proposition de loi qui rendrait nulle et de nul effet la Ley de Caducidad de la Pretensión Punitiva del Estado o Ley 15.848 (Loi de prescription), une loi d'amnistie.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?