Recherches

Uruguay. Il est du devoir des sénateurs de rendre la Loi de prescription nulle et de nul effet

Index Number: AMR 52/002/2010

Le 22 octobre, Amnesty International a exhorté le Sénat uruguayen à approuver la proposition de loi qui rendrait nulle et de nul effet la Ley de Caducidad de la Pretensión Punitiva del Estado o Ley 15.848 (Loi de prescription), une loi d’amnistie.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF