Venezuela. Les autorités doivent faire cesser les attaques armées contre la population

Dans un contexte d’attente de l’arrivée de l’aide humanitaire internationale et en réaction aux nombreuses informations faisant état d’un recours à la force et d’attaques aux armes à feu, notamment des armes de type AK, contre des manifestants à Santa Elena de Uairén, dans l’État de Bolívar, ainsi que dans d’autres régions du Venezuela, ayant fait au moins deux morts et 22 blessés, Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International, a déclaré :

Les attaques armées contre la population constituent de graves atteintes aux droits humains et des crimes au regard du droit international.
Erika Guevara Rosas, Amnesty International

« Nous exigeons que Nicolás Maduro mette fin au recours à la force. Les forces de sécurité ne doivent pas utiliser des armes de guerre et d’autres armes à feu contre la population, et les groupes armés soutenant Nicolás Maduro doivent être démantelés. »

« Les attaques armées contre la population constituent de graves atteintes aux droits humains et des crimes au regard du droit international. »