L'Espagne ne doit pas aider les navires russes en route pour la Syrie

En réaction aux informations selon lesquelles une flottille de navires de guerre russes se dirigeant vers la Syrie envisage de refaire le plein de carburant à Ceuta, enclave espagnole en Afrique du Nord, Samah Hadid, directrice régionale adjointe en charge des campagnes au sein du bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International, a déclaré :


« Ni l'Espagne, ni aucun autre pays ne doit réapprovisionner les navires de guerre russes en route vers la Syrie, ni leur apporter un quelconque autre soutien logistique, compte tenu du risque substantiel que ces navires soient utilisés pour commettre ou faciliter des violations graves du droit international relatif aux droits humains ou du droit international humanitaire.

Ni l'Espagne, ni aucun autre pays ne doit réapprovisionner les navires de guerre russes en route vers la Syrie.
Samah Hadid, directrice régionale adjointe en charge des campagnes au sein du bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International

 

« Les attaques menées par la Russie en Syrie, notamment les bombardements incessants d'Alep, ont fait un nombre incalculable de victimes civiles et causé des destructions massives dans des quartiers d'habitation. Nous avons recueilli des éléments de preuve attestant que les forces gouvernementales syriennes, avec le soutien de la Russie, ont attaqué des logements, des installations médicales, des écoles, des marchés et des mosquées selon une stratégie militaire délibérée visant à vider Alep de ses habitants et à en prendre le contrôle.

« Ce convoi militaire ne va faire que renforcer les opérations russes en Syrie et risque de favoriser de nouveaux crimes de guerre et d'autres violations graves du droit international. »