• Campagnes

Macédoine. Escalade des attaques contre les LGBTI en Macédoine

, N° d'index: EUR 65/004/2013

Une série d'agressions homophobes perpétrées en Macédoine en juin et en juillet suscite de graves inquiétudes pour la sécurité des personnes et des organisations LGBTI. En juin, durant la Semaine des fiertés organisée dans la capitale, Skopje, une trentaine de personnes s'en sont prises au centre LGBTI. Le 5 juillet, des individus non identifiés ont tenté de mettre le feu aux locaux de l'organisation.

AU 176/13, EUR 65/004/2013 Macédoine 12 juillet 2013
ACTION URGENTE
ESCALADE DES ATTAQUES CONTRE LES LGBTI EN MACÉDOINE
Une série d'agressions homophobes perpétrées en Macédoine en juin et en juillet suscite de graves
inquiétudes pour la sécurité des personnes et des organisations LGBTI. En juin, durant la Semaine
des fiertés organisée dans la capitale, Skopje, une trentaine de personnes s'en sont prises au centre
LGBTI. Le 5 juillet, des individus non identifiés ont tenté de mettre le feu aux locaux de
l'organisation.
En Macédoine, les personnes gays, lesbiennes, bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI) ont fait l'objet ces
dernières années, et notamment en juin et juillet 2013, d'un certain nombre d'attaques homophobes. Des biens de la
communauté ont également été visés.
Le 22 juin, pendant la Semaine des fiertés de Skopje, un groupe de plus de 30 individus s'en est pris au Centre de soutien
aux LGBTI, où 40 militants assistaient à la projection d'un film. Les agresseurs ont crié des slogans homophobes, menacé
les personnes qui se trouvaient à l'intérieur et lancé des pierres, des bouteilles et des briques contre le bâtiment. L'une des
personnes organisatrices de la manifestation, qui est membre de l'ONG LGBT United Macedonia, a reçu par la suite des
menaces de mort sur Facebook. Le 25 juin, des individus se sont rassemblés devant le domicile de Petar Stojkovikj, un
acteur qui ne cache pas son homosexualité et qui milite pour la cause LGBTI. Ils ont lancé des pierres et proféré contre lui
des injures homophobes et des menaces. L'acteur et son partenaire se trouvaient à l'intérieur de la maison. Le 5 juillet, les
locaux du Centre de soutien aux LGBTI ont fait l'objet d'une tentative d'incendie volontaire. Selon certaines informations,
la police a recueilli des éléments indiquant que des tuiles avaient été ôtées du toit et du pétrole répandu sur les poutres de
la toiture, puis que quelqu'un avait mis le feu.
Ces derniers incidents interviennent dans un contexte où les attaques verbales contre la communauté LGBTI se sont
multipliées, dans les médias et de la part de responsables publics comme d'acteurs non étatiques. Ceci met davantage en
évidence encore le besoin urgent de garantir dans la loi la protection contre toute forme de discrimination fondée sur
l'orientation sexuelle ou l'identité de genre. La loi macédonienne de lutte contre la discrimination n'interdit pas la
discrimination pour des motifs d'orientation sexuelle. Les autorités ont refusé jusqu'à présent de modifier la législation, en
dépit des critiques formulées au niveau local et par la communauté internationale, notamment par l'Union européenne et
par des organes de suivi des traités des Nations unies. Des ONG macédoniennes se sont lancées dans l'élaboration d'un
projet de loi sur les crimes de haine contre les personnes LGBTI. Le gouvernement doit donner suite à cette initiative et
prendre les mesures appropriées pour lutter contre les crimes homophobes et transphobes.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-
APRÈS, en anglais ou dans votre propre langue :
demandez à la ministre de l'Intérieur de faire cesser le climat d'impunité pour les attaques homophobes en
reconnaissant et en condamnant publiquement ces crimes ; demandez-lui de veiller à ce que des enquêtes exhaustives
soient menées sans attendre sur les attaques perpétrées en juin et en juillet, ainsi que sur toutes les autres attaques
commises contre des personnes ou des organisations LGBTI, ou des biens leurs appartenant, et à ce que les responsables
présumés de ces agissements soient traduits en justice ;
exhortez le Premier ministre et les autres ministres à faire adopter des modifications à la loi de lutte contre la
discrimination de manière à ce que l'orientation sexuelle et l'identité de genre y soient inscrites comme étant des motifs
spécifiques de discrimination ;
demandez au gouvernement de présenter, sans délai et en consultation avec les organisations LGBTI, un projet de
loi interdisant les crimes de haine qui intègre spécifiquement les crimes motivés par l’orientation sexuelle et l’identité de
genre, ainsi que par l’origine ethnique, la race, le genre et les autres raisons reconnues par les normes internationales.
VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 23 AOÛT 2013 À :
Ministre de l’Intérieur
Gordana Jankulovska
Dimce Mircev BB
1000 Skopje, Macédoine
Fax: + 389 23 112 468
Courriel : kontakt@moi.gov.mk
Formule d’appel : Dear Minister, / Madame
la Ministre,
Premier ministre
Nikola Gruevski
Blvd. Ilinden No.2
1000 Skopje, Macédoine
Fax: + 389 23 115 285
Formule d’appel : Dear President of the
Government of Macedonia, / Monsieur le
Président du gouvernement,
Copies à :
Ministre de la Justice
Blerim Bexheti
Dimitrie Cupovski 9
1000 Skopje, Macédoine
Fax: +389 23 226 975
Courriel : umatevska@mjustice.gov.mk
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Macédoine dans votre pays. (adresse(s) à compléter) :
nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse
Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.
ACTION URGENTE
ESCALADE DES ATTAQUES CONTRE LES LGBTI EN MACÉDOINE
COMPLÉMENT D’INFORMATION
Un certain nombre d'attaques étaient intervenues avant celles de juin et de juillet. Rappelons notamment les faits suivants :
Le 24 octobre 2012, des individus masqués ont lancé des pierres contre les locaux du Centre de soutien à la communauté
LGBTI de Skopje, fondé peu auparavant. En mars 2013, le bâtiment a de nouveau été la cible de jets de pierres durant des
manifestations.
Le 17 novembre 2012, deux militants LGBTI qui effectuaient des préparatifs pour la Journée de la tolérance ont été agressés.
Le 20 avril 2013, des membres de l'ONG LGBT United ont été agressés physiquement à Bitola ; cette attaque a été suivie de
menaces sur les médias sociaux.
En octobre 2012, le ministre du Travail et des Affaires sociales en charge de la protection contre la discrimination a fait
part de son opposition au mariage pour les personnes LGBTI, à l'occasion d'une conférence de l'UNICEF, lors d'une émission
diffusée à la télévision nationale et sur sa page Facebook.
En octobre 2012, le président Gruevski s'est élevé publiquement contre les appels en faveur du mariage pour tous, et a établi
un parallèle entre les unions entre personnes de même sexe et la chute du taux de natalité.
Le 1
er
février 2013, le quotidien Večer a publié dans un article intitulé « Y a-t-il des homosexuels chez les journalistes ? » les
noms de journalistes soupçonnés d'être gays, mettant ainsi en péril la vie et la carrière des intéressés.
Nom : Des personnes et des organisations LGBTI
Hommes et femmes
AU 176/13, EUR 65/004/2013, 12 juillet 2013

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?