Nicaragua
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

La crise que traversait le Nicaragua sur le plan des droits humains s’est poursuivie tout au long de l’année 2020, tout comme la stratégie de répression de la dissidence adoptée par les autorités. Face à la pandémie de COVID-19, le gouvernement a agi sans tenir compte des recommandations sanitaires des organisations internationales. Cette année encore, des militant·e·s politiques ont été victimes d’arrestations et de détentions arbitraires, et des lois représentant une menace pour l’opposition au pouvoir en place ont été adoptées. Des centaines de migrant·e·s nicaraguayen·ne·s qui travaillaient ou sollicitaient l’asile à l’étranger se sont heurtés à des obstacles érigés par le gouvernement lorsqu’ils ont voulu regagner leur pays d’origine en raison de la pandémie. Les responsables présumés de violences contre les indigènes jouissaient toujours de l’impunité.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts