Madagascar
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

La pandémie de COVID-19 a eu des effets dévastateurs sur l’accès à l’alimentation. Les violences fondées sur le genre demeuraient très répandues, et un nombre croissant de femmes et de filles ont avorté dans de mauvaises conditions de sécurité. Une femme encourait une peine d’emprisonnement pour avoir eu des relations sexuelles consenties avec une autre femme. Des dizaines de milliers de personnes, dont plusieurs centaines d’enfants, étaient maintenues en détention provisoire pendant de longues périodes, dans des conditions déplorables. Le droit à la liberté d’expression a été limité, et les autorités ont adopté des mesures pour empêcher les organismes de diffusion radiophonique et télévisée de communiquer des informations au sujet du COVID-19.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts