Madagascar. Une défenseure des droits environnementaux en danger

Angélique Decampe, présidente de l’association locale Razan’ny Vohibola, est une défenseure des droits environnementaux qui participe activement à la protection de la forêt de Vohibola, à Madagascar. Le 5 juillet, trois hommes ayant abattu illégalement des arbres dans la forêt se sont rendus à son domicile pour la menacer de mort. Ils l’ont visée parce qu’elle avait pris des photos de leurs activités illégales dans le cadre de son travail de conservation. Angélique court un grave danger et il faut que les autorités enquêtent sur ces menaces de mort et prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger les défenseur·e·s des droits environnementaux.

Choose a language to view report

Download PDF