Israël et territoires palestiniens occupés

Voir d’autres pays dans

  • MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD
  • ALGéRIE
  • ARABIE SAOUDITE
  • BAHREïN
  • IRAK
  • IRAN
  • ISRAëL ET TERRITOIRES PALESTINIENS OCCUPéS
  • JORDANIE
  • KOWEïT
  • LIBAN
  • LIBYE
  • MAROC ET SAHARA OCCIDENTAL
  • OMAN
  • PALESTINE (ÉTAT DE)
  • QATAR
  • SYRIE
  • TUNISIE
  • YéMEN
  • ÉGYPTE
  • ÉMIRATS ARABES UNIS

Vue d'ensemble

Le conflit armé entre Israël et des groupes armés palestiniens qui s’est déroulé en mai dans la bande de Gaza a donné lieu, semble-t-il, à des crimes de guerre et peut-être même à des crimes contre l’humanité. Les forces israéliennes ont lancé des frappes disproportionnées et dangereuses qui ont tué 242 Palestinien·ne·s à Gaza. Entre autres attaques illégales, Israël a pris pour cible des établissements de santé et du personnel médical. Le pays a maintenu son blocus illégal sur la bande de Gaza, infligeant une punition collective à la population locale et aggravant la crise humanitaire. Par ailleurs, le droit des Palestinien·e·s de circuler librement a été restreint arbitrairement en Cisjordanie. Les autorités israéliennes ont soumis des Palestinien·ne·s à des expulsions forcées, des détentions arbitraires, des actes de torture et d’autres mauvais traitements, autant d’agissements qui sont restés presque totalement impunis. Le régime discriminatoire imposé aux Palestinien·e·s en Israël et dans les territoires occupés constituait un apartheid, ce qui était considéré comme un crime dans le droit international. En octobre, le ministère de la Défense a qualifié six organisations palestiniennes de la société civile de « terroristes ». Des objecteurs et objectrices de conscience au service militaire ont été emprisonnés. Les lois relatives au divorce et à d’autres éléments concernant le statut personnel, qui étaient appliquées par les tribunaux religieux, étaient toujours discriminatoires à l’égard des femmes. Les violences domestiques ont augmenté pendant la pandémie de COVID-19. Les autorités privaient les personnes en quête d’asile de l’accès à une procédure rapide et équitable de détermination du statut de réfugié·e et à une aide économique. Israël a envoyé 5 000 doses de vaccin contre le COVID-19 aux autorités palestiniennes, après en avoir fait parvenir des milliers à certains de ses alliés diplomatiques.

Lire la suite

État de la peine de mort

Abolitionniste pour les crimes ordinaires

Ne maintient la peine de mort que pour les crimes graves, tels que ceux commis en temps de guerre

Actualités

Urgent Actions

Campaign tools you can use to urgently intervene and protect people's human rights.

Demandes de renseignements des médias


[email protected]

Nos bureaux

Bureau de la section

Adresse

32B Kibbutz Galuyot Rd, 3rd floor, TEL AVIV-JAFFA // Mailing: PO Box 14179 TEL AVIV 61141 zip 65793

Téléphone

0097235250005

Site web

Voir le site Web de la section

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir toutes les coordonnées

Research

Reports, briefings, statements, submissions and other resources from Amnesty's researchers.