États-Unis. Il faut abandonner les accusations pénales abusives portées contre le bénévole humanitaire Scott Warren

Le Département américain de la Justice doit abandonner immédiatement les inculpations fallacieuses portées contre le bénévole humanitaire Scott Warren dans l’État d’Arizona, à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, écrit Amnesty International dans une lettre adressée aux autorités américaines à l’approche de son nouveau procès la semaine prochaine.

« La deuxième tentative du gouvernement de Donald Trump de poursuivre Scott Warren en justice est un détournement cynique du système judiciaire visant à criminaliser la compassion et l’aide humanitaire vitale, a déclaré Kumi Naidoo, secrétaire général d'Amnesty International.

La deuxième tentative du gouvernement de Donald Trump de poursuivre Scott Warren en justice est un détournement cynique du système judiciaire visant à criminaliser la compassion et l’aide humanitaire vitale.
Kumi Naidoo, secrétaire général d'Amnesty International

« C’est une heure sombre pour les États-Unis lorsque le gouvernement cherche à envoyer un homme derrière les barreaux pendant 10 ans simplement pour avoir donné de la nourriture, de l’eau et des vêtements propres à des personnes dans le besoin.

« Les autorités américaines doivent cesser de harceler Scott Warren et les défenseurs des droits humains qui ont simplement fait preuve de gentillesse envers d’autres êtres humains. Elles devraient plutôt s’employer à sauver des vies dans un désert où des milliers de personnes sont déjà mortes, alors qu’elles cherchaient désespérément un endroit plus sûr où se sentir chez elles. »

Le 12 novembre 2019, les autorités américaines jugeront Scott Warren pour la deuxième fois pour avoir « abrité » deux migrants, parce qu’il leur a fourni une aide humanitaire dans la ville d’Ajo, où il habite. Son premier procès a été déclaré nul le 2 juillet : huit des 12 jurés ont souhaité l’acquitter de toutes les charges, mais ne sont pas parvenus à une décision unanime.

C’est une heure sombre pour les États-Unis lorsque le gouvernement cherche à envoyer un homme derrière les barreaux pendant 10 ans simplement pour avoir donné de la nourriture, de l’eau et des vêtements propres à des personnes dans le besoin.
Kumi Naidoo

En juillet, Amnesty International a publié un rapport dénonçant l’utilisation abusive du système judiciaire pénal par le gouvernement de Donald Trump dans le but de menacer, d’intimider et de sanctionner ceux qui défendent les droits des migrants et des demandeurs d’asile à la frontière américano-mexicaine. Elle mène une campagne internationale demandant l’abandon des accusations portées contre Scott Warren.