• Nouvelles

J-2 pour le lancement de la campagne sur la mortalité maternelle au Burkina Faso. Suivez la caravane sur notre geoblog

La mortalité maternelle n'est pas une fatalité. Il y a près d'un an, quand elle a commencé à préparer cette campagne, Amnesty International Burkina Faso envisageait déjà de faire circuler une caravane à travers le pays. Cette caravane va quitter Ouagadougou dans trois jours, après le lancement du rapport d'Amnesty International sur la santé maternelle, qui aura lieu lors d'une conférence de presse dans la capitale. À chaque étape plusieurs activités vont être menées par Amnesty International Burkina Faso et des organisations partenaires afin d'encourager les femmes et les hommes à se mobiliser pour la réalisation de leur droit à la santé. Une pièce de théâtre et un film sont au programme. Dans certains endroits, des événements sportifs seront aussi organisés. Le rapport sera présenté aux étudiants d'instituts régionaux de formation en soins infirmiers. Des réunions avec des représentants des autorités régionales sont également prévues afin d'ouvrir le dialogue avec elles. Nous misons sur une campagne à long terme mais espérons, avec cette caravane, commencer à sensibiliser le public à notre travail sur la mortalité maternelle, rassembler des signatures et des voix pour demander au gouvernement de poursuivre ses efforts en vue de réduire la mortalité maternelle, et susciter un débat. À partir du 27 janvier, suivez la caravane sur http//www.demanddignity.org. Nous mettons en place un geoblog sur lequel vous pourrez prendre de nos nouvelles en lisant nos billets et en écoutant nos messages audio ! Légende photo : Ramatoulaye avec sa petite fille de quatre ans (Burkina Faso, juin 2009). Copyright : Anna Kari