• Nouvelles

La police doit rester neutre au Zimbabwe

Le 29 mars 2008, les Zimbabwéens se sont rendus aux urnes pour élire leur président de la République ainsi que leurs députés, sénateurs et conseillers municipaux. Selon les résultats publiés par la commission électorale zimbabwéenne, le principal parti d’opposition, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), dirigé par Morgan Tsvangirai, a remporté 99 sièges au Parlement, le parti au pouvoir, l’Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (ZANU-PF), en a obtenu 97 et la faction du MDC dirigée par Arthur Mutambara, 10. Un autre siège a été attribué à un candidat indépendant. La situation est calme dans l’ensemble, les partis politiques s’efforçant tous d’avoir une attitude modérée, mais la population est impatiente et préoccupée par la lenteur avec laquelle la commission électorale communique les résultats. Au vu de ce contexte extrêmement tendu, Amnesty International exhorte le chef de la police zimbabwéenne à veiller à ce que les agents placés sous ses ordres conservent une attitude de neutralité et respectent les droits de tous. Aux termes de la Loi électorale, si aucun des candidats à la présidence n’obtient plus de 50 p. cent des voix lors du premier tour, un second tour doit avoir lieu dans les vingt et un jours qui suivent pour départager les deux candidats ayant remporté le plus grand nombre de scrutins. Dans le cas où un deuxième tour serait nécessaire, Amnesty International demande au gouvernement du Zimbabwe de respecter pleinement les droits à la liberté d’association et de réunion pacifique de tous les candidats et partis politiques. Le gouvernement doit également veiller à ce que les policiers agissent avec modération quand ils interviennent pour des opérations de maintien de l’ordre lors des manifestations pacifiques. De plus, les droits des personnes arrêtées et maintenues en détention par la police doivent tous être respectés, et les détenus doivent pouvoir consulter un avocat et recevoir de la nourriture, de l’eau et des soins médicaux.