La lanceuse d’alerte Chelsea Manning remercie les militants d’Amnesty International pour leur soutien

Par Kristin Hulaas Sunde London,

Dans le cadre d'Écrire pour les droits, notre marathon mondial des lettres, des militants d’Amnesty International ont mené un nombre incroyable d’actions en faveur de Chelsea Manning en décembre dernier - 241 289 en tout, dont plus de 17 000 lettres et cartes adressées à l’intéressée.

En retour, l’ancienne analyste des renseignements militaires nous a envoyé le message de remerciements ci-après depuis sa cellule de prison au Kansas (États-Unis), où elle purge une peine de 35 ans de réclusion pour avoir divulgué des documents confidentiels du gouvernement américain au site Internet WikiLeaks.

(La photo ci-dessus a été prise au musée de la prison d’Alcatraz à San Francisco durant une action s’inscrivant dans le Marathon des lettres, le 1er décembre 2014. © William Butkus)

Voici la lettre de Chelsea Manning aux militants d’Amnesty du monde entier :

Je voulais vous adresser à tous un très grand merci pour vos actions de soutien et de solidarité. J’ai appris que plus de 200 000 actions ont été menées - c’est absolument incroyable !

Je suis également très reconnaissante aux dizaines de milliers de personnes qui m’ont témoigné leur soutien sincère en prenant le temps de m’écrire et d’écrire au président [Barack Obama, afin de lui demander de la gracier et de la libérer].

Ces cartes et ces lettres ont littéralement submergé le service courrier et ma cellule au moment de mon anniversaire, des fêtes et de l'action Écrire pour les droits en décembre. Je les ai toutes lues ! Et j’ai énormément apprécié vos paroles fortes de soutien et vos chaleureux messages de réconfort.

Je voudrais avoir le temps et la possibilité de vous remercier individuellement pour m’avoir donné un peu de joie avec chacune de vos lettres et cartes. J’ai beau vouloir essayer, c’est difficile à accomplir là où je suis.

Préparatifs pour le procès en appel

Mes journées ici sont bien remplies et très routinières. Je travaille dans un atelier de menuiserie professionnel pendant la semaine - à peu près le même nombre d’heures qu’un emploi à temps complet. Je prends des cours universitaires de licence par correspondance. Je fais aussi beaucoup d’exercice pour rester en forme, et je lis des journaux, des magazines et des livres pour me tenir au courant de l’actualité et apprendre de nouvelles choses.

Je me prépare désormais pour mon recours devant la première cour d’appel. L’équipe travaillant sur mon cas, dont mes avocats Nancy Hollander et Vince Ward, espère déposer notre mémoire devant la cour d’ici six mois. Nous avons déjà décroché une victoire en obtenant que la justice respecte mon identité de genre en utilisant des pronoms féminins dans mon dossier.

Progression de la transition de genre

J’ai enfin commencé en février le traitement hormonal qui m’a été prescrit pour poursuivre ma transition de genre, qui n’a que trop attendu. C’est un soulagement extraordinaire pour moi que mon corps et mon cerveau soient enfin en adéquation. Mon niveau de stress et d’anxiété s’en trouve fortement réduit.

Globalement, les choses commencent à bien avancer. Je vous suis extrêmement reconnaissante pour tout ce soutien qui me permet de garder espoir. C’est grâce à vous que je reste forte !

Très amicalement,

Chelsea Manning

« Pour commencer, un petit bonjour aux amis qui ont toujours été à mes côtés @ggreenwald @amnesty @carwinb @savemanning et tant d’autres #merci ». L’un des premiers tweets de Chelsea après son inscription sur Twitter vendredi 3 avril 2015.