Tanzanie
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

À l’approche des élections d’octobre, le gouvernement a restreint les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique. Le chef de l’État a déclaré en juin qu’il n’y avait plus aucun cas de COVID-19 en Tanzanie. Les autorités ont fortement limité la liberté de la presse, affirmant qu’elles freinaient ainsi la « propagation de fausses informations » sur la pandémie. Des médias ont été fermés pour avoir couvert des événements politiques. Les jeunes filles enceintes étaient exclues du système scolaire classique et placées dans des centres d’enseignement parallèle qui leur étaient réservés.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste en pratique

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays ou territoire, mais les autorités n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins 10 ans.

Nouvelles

Points de vue

Articles de fond, billets d'opinion, témoignages, et bien plus encore

Questions des médias

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts