Rwanda
© CYRIL NDEGEYA/AFP via Getty Images
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Les opposant·e·s politiques subissaient de fortes restrictions de leur droit à la liberté d’association, et certains ont disparu ou été tués. Les personnes exprimant des opinions considérées comme des critiques du parti au pouvoir, du gouvernement et de sa politique faisaient l’objet de poursuites judiciaires et étaient condamnées à de lourdes peines d’emprisonnement. Le Rwanda continuait d’accueillir quelque 150 000 personnes réfugiées venues principalement du Burundi et de République démocratique du Congo (RDC). Le président Paul Kagame a gracié 52 femmes emprisonnées pour avoir avorté ou aidé d’autres femmes à avorter. Le droit à l’avortement demeurait soumis à des restrictions. Les initiatives visant à déférer à la justice les personnes soupçonnées d’avoir une part de responsabilité dans le génocide de 1994 se poursuivaient.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Points de vue

Articles de fond, billets d'opinion, témoignages, et bien plus encore

Questions des médias

Catherine Mgendi

Attaché-e de presse Afrique de l’Est, +254 (0) 20 428 30 20

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts